Une stratégie Open Data européenne

Printer-friendly version
20/12/2011

La Commission européenne a adopté une stratégie Open Data sous la forme d’un ensemble de mesures visant à augmenter la transparence des gouvernements et à développer un marché global d’au moins 40 milliards d’euros par an, fondé sur la réutilisation des données publiques.

Voir Digital Agenda: Turning government data into gold

Le paquet de mesures comprend:

  • De la réglementation, incluant une modification de la directive existante concernant la réutilisation d'information de secteur public (voir plus loin), complétée par des initiatives stratégiques (directive inspire, plan d’action pour le déploiement des transports intelligents, politique de libres accès aux informations scientifiques, du patrimoine culturel , etc.);
  • La mobilisation de moyens pour stimuler des activités de promotion d’ouverture de données publiques. Il s’agit de stimuler le marché, de tester et de développer des solutions innovantes, etc.
  • Pour faciliter la coordination et l’échange d’expériences entre les États membres, le lancement de deux portails:
    • l’un dirigeant vers les ensembles de données provenant des États européens (horizon 2013)
    • l’autre donnant accès aux données des institutions et agences européenne (printemps 2012)

Peut-être la charrue est-elle placée devant les bœufs? Toutefois, les orientations sont nettement plus ambitieuses qu’il y 8 ans. Les États sont désormais invités à accompagner plus efficacement la stratégie d’open data dans leur services publics. Nous devrons y revenir...

Voir aussi: Digital Agenda 2010 – 2020 for Europe

Action 3: Open up public data resources for re-use